Fordham University

 

Home | Ancient History Sourcebook | Medieval SourcebookModern History Sourcebook | Byzantine Studies Page
Other History Sourcebooks: African | East Asian | Global | Indian | IslamicJewishLesbian and Gay | Science | Women's


IHSP


MainAncientMedievalModern


Subsidiary SourcebooksAfricanEastern AsianGlobalIndianJewishIslamicLesbian/GayScienceWomen


Special ResourcesByzantiumMedieval WebMedieval NYC
Medieval MusicSaints' Lives
Ancient Law
Medieval Law
Film: Ancient
Film: Medieval
Film: Modern
Film: Saints


About IHSPIJSP Credits

Livre des sources médiévales:

Février 1336: Don royal d'une seigneurie à Bérenger d'Auriac.


Philippe, par la grâce de Dieu, Roys de France.

Savoir faisons à touz, présens et avenir, que comme selon ce que nous avons entendu au terrouer de Saint-Brancat en la sénéchaussée de Carcassonne, Bernart d’Auriac, escuier, ait la moitié des tasques et nous y avons l’autre moitié du ban et en certaine partie dudit terrouer la moitié des tasques avec la haute et basse justice pour le tout et n’a au dit terrouer villes, ne maisons que une , ne populacion de genz ,et pour valoir icellui terrouer avecques ladite moitié du ban et des tasques et touz émolumens et proufiz que nous y avons pour cause de la haute et basse justice, environ sept livres tournoys de rente par an. Et tient icellui terrouer au terme de Laucata, de La Pamme, de Treilles et à la terre de Rochefort.

Nous, pour considération et en récompansacion des bons services que Bérengier d’Auriac, escuier, filz dudit Bernart a faict à noz prédecesseurs et à nous es guerres de Flandres et de Gascoigne li avons donné et donnons pour luy et pour ses hoirs, de grâce espécial et de certaine science le terrouer devant dit avec la dite justice haute et basse et avec le dit ban et rente se il est ainssi que il ne soient de [geigneur value ] que desdites sept livres de rente par an , et donnons en mandement à noz Séneschal et Trésorier ou Receveur de Carcassonne présenz et avenir et à touz autres justiciers et à chacun d’eulz, que les diz Bérengier et ses hoirs laissent paisiblement joir doresnavant des dictes choses selon nostre dite grâce et les an délivrent ou facent délivrer à plain sanz délay et que ce soit ferme et estable à touzjourz [maiz] nous avons fait mettre nostre scel en ces lettres, sauf nostre droit en autres chefs et l’autrui en toutes.

Donné à Narbonne l’an de grâce mil CCC trente cinq au mois de février. Par le Roy

Source: Archives Nationales, JJ 69, folios 101 recto et verso.

Auteur de la transcription: Bernard PERICON bpricon@europost.org


Livre des sources médiévales: [xyxy]: text sources from the now defunct Arisitum website. Contact Paul Halsall, halsall@murray.fordham.edu if any text is here improperly.

These sources are now part of the Internet Medieval Sourcebook.