Fordham University

 

Home | Ancient History Sourcebook | Medieval SourcebookModern History Sourcebook | Byzantine Studies Page
Other History Sourcebooks: African | East Asian | Global | Indian | IslamicJewishLesbian and Gay | Science | Women's


IHSP


MainAncientMedievalModern


Subsidiary SourcebooksAfricanEastern AsianGlobalIndianJewishIslamicLesbian/GayScienceWomen


Special ResourcesByzantiumMedieval WebMedieval NYC
Medieval MusicSaints' Lives
Ancient Law
Medieval Law
Film: Ancient
Film: Medieval
Film: Modern
Film: Saints


About IHSPIJSP Credits

Livre des sources médiévales:

UNE FEUILLE DE COMMERCE MARITIME EN 1762


Le document qui suit est une reproduction intégrale d'une feuille de commerce, appelé "Le Négociant", et datée du lundi 22 mars 1762. A la fin apparaît cette note:

"Cette feuille paroîtra tous les lundis, et ne coûte que neuf livres pour l'année entière, rendue franche de port, tant à Paris que dans les provinces. On y inserera gratis tous les avis concernant le commerce, mais on avertit qu'on n'en emploiera aucun qui ne soit signé, excepté ceux qui seroient déjà autorisés par l'impression. On prie les négocians ou particuliers qui desireroient se faire annoncer, d'affranchir leurs lettres. Le bureau général est à Paris rue du Jour, vis-à-vis le grand portail de Saint Eustache ".

Du Havre. Cargaisons de quatre navires, la Sainte Claire, capitaine Simon Rair, venant de Cadix; le Saint François Xavier, capitaine Antonio Rodrigues, venant de Lisbonne; la Demoiselle Elisabeth, capitaine Knaap, venant d'Alicante; le Radezel, capitaine Thilles, venant du Port Maurice, consistant en 8503 cuirs, 303 bottes et 66 demi-bottes d'huile d'olive, 10 sacs de caffé, 47 balles de laines, 84 caisses de sucre, 856 balles de soude, et le reste de vin, cotton, bois de campêche et de marquetterie, olives, cacao, quinquina, indigo, figues, barbes de baleine, bois de brésil, anis, réglisse, rozeaux, et autres marchandises.

Ces quatres navires doivent arriver du Havre à Rouen sur la fin de Mars.

Prise angloise à vendre. Le jeudi premier du mois d'avril 1762, à neuf heures du matin et jours suivans, il sera procédé pardevant Mrs les officiers de l'Amirauté du Havre, à la vente, au plus offrant et dernier enchérisseur, des marchandises ci-après, provenant du chargement de la prise angloise l'Anglesey, capitaine Thomas No lan, venant de Bristol, faite en mer par le corsaire l'Augustin, commandé par le sieur Augustin le Comte, ainsi qu'à la vente du navire, qui suivra immédiatement celle des marchandises; sçavoir, la plus grande partie en barres de Fer, quincailleries, fil-de-fer, plaques de cheminées, poëles, chaudieres, marteaux et autres ustenciles de fer. 7 barrils de Brai (mélange de gomme, de résine et de poix dont on se sert pour le calefat des bâtimens de mer) sec et gras. 13000 environ de bouteilles et demi-bouteilles de verre. 1 grenier de charbon de terre d'environ 100 barrils. 45 fromages de chester. 2 barriques et 1 barril de vins de liqueurs. 1 boucaut et 1 panier de sucre en pain. Plusieurs barrils de teinture apprêtée.
160 buches de bois de teinture. Plusieurs paniers de verreries, comme verres à vin, à liqueur, gobelets, moutardiers, fioles, petites lampes, etc. Il sera ensuite procédé à la vente dudit navire avec tous ses agrès, le tout en tel état que se trouveront les marchandises, navire, agrès et ustenciles lors de la livraison, sans aucune garantie ni répétition contre les vendeurs, et aux clauses et conditions qui seront expliquées lors de la vente.

De Rouen. Le navire les Amis, capitaine Simon Grenier, armé à Cherbourg pour le compte de divers négocians de Rouen, est parti dudit port le 26 février dernier pour le Cap François, côte de Saint Domingue, avec une cargaison de marchandises propres pour les colonies. Comme ce navire est très-bon voilier, il y a tout lieu d'espérer que par la supériorité de sa marche, et l'expérience du capitaine, il échappera aux ennemis. Ceux qui voudront s'intéresser à cet armement pour une somme de 500 livres plus ou moins, pourront s'adresser à Rouen au Sieur Laurens Dumesnil, imprimeur-libraire rue de l'écureuil.

Il y a actuellement en charge au port de Rouen pour Amsterdam le navire le Fidelle Serviteur, capitaine Pieter Yssen, hollandois, et le navire la Bonne Paix, pour Hambourg, capitaine Pieter Ruyman, hollandois. Le premier partira vers la fin de Mars au plûtard, et l'autre vers le commencement d'avril.

Il est arrivé au même port de Rouen cinq navires hollandois, dont un venant de la Rochelle, chargé d'eau-de-vie, et un autre venant de Gothenbourg, chargé de harangs.

De Nantes.

Cours des marchandises à Nantes au 13 mars:

 

Indigo cuivré de Saint Domingue 7 livres 10 sols la livre
Indigo mélangé 8 livres la livre
Indigot violet pur 8 livres 10 sols la livre
Indigo mêlé de bleu et violet 9 livres
Indigo bleu pur 10 livres
Cochenille 20 à 22 livres
Cacao goyaquille 1 livre 13 sols
Caffé de moka 2 livres 12 sols
Caffé de Bourbon 18 sols
Caffé de la Martinique 1 livre 3 sols
Caffé de Saint Domingue 17 sols
Thé bouy 3 livres 2 sols
Poivre 1 livre 3 sols
Canelle 12 livres 5 sols
Gérofle 10 livres 10 sols
Muscade 9 livres 5 sols
Coton filé des Indes 4 livres 15 sols
Jus de réglisse 57 livres 10 sols le ÷
Capêche en buches 27 livres le ÷
Fernambouc 61 livres le ÷
Huile de Laurier 100 à 110 livres le ÷
Cotton de Saint Domingue 190 à 200 livres le 1 ÷
Chanvres 21 à 27 livres le 1 ÷
Huile de poisson 190 à 220 livres les 30 veltes
Huile d'olive fine 64 livres le ÷
Vin de Malaga 68 livres le baril de 36 pots
Vin de Xerès 90 livres le baril de 36 pots
Vin tinte de Rota 140 livres le baril de 36 pots

 

Cours des assurances à Nantes le 13 mars

 

Saint Domingue, La Martinique, Guinée sur navires françois 40 à 45 livres pour ÷ suivant la force des navires
Bordeaux sur chassemarées 6 pour ÷ et sur navires neutres 3 pour ÷
Saint Sebastien, Bilbao, Lisbonne sur navires espagnols 18 pour ÷, sur neutres 3 pour ÷, avec la clause d'augmentation de prime en cas d'hostilité, au cours de la place, et 5 pour ÷ à tous risques
Cadix sur navires neutres 4 pour ÷ avec ladite clause, et 8 à 10 pour ÷ à tous risques
Marseille sur neutres à 4 pour ÷ avec ladite clause
L'Orient sur chassemarées, 5 pour ÷
Brest sur chassemarées 8 pour ÷
Ostende sur hollandois, 2 pour ÷
Amsterdam sur hollandois 2 et demi pour ÷
Hambourg sur hollandois, 3 pour ÷

 

Navires en armement à Nantes. Les deux frégates du Roi la Folle et l'Etourdie, pour Saint Domingue et delà au Misissipi.

Le navire hollandois le Jeune Henry, capitaine Jn-Jautz Breet pour Bilbao. A l'Orient, le navire la Bonite, capitaine Dabadie, pour Saint Domingue.

 

Prix du fret à Nantes:

Pour Saint Domingue 300 à 350 livres du tonneau (le tonneau doit peser, suivant l'Ordonnance de 1681, deux mille livres poids de marc)
Pour Bilbao 30 à 40 livres du tonneau
Pour Marseille 65 à 80 livres du tonneau

 

Cours des Changes:

Amsterdam 53 deniers 5/8 à 6/4
Anvers 56 deniers 3/8
Londres 30 deniers 3/4
Hambourg 185 deniers 1/2
Paris à usance au pair

 

De Paris.

Du mercredi 10 mars: prix des grains à la Halle:

 

Bled 15 livres 10 sols et 13 livres 15 sols le septier: quelques uns ont vendu 13 livres 10 sols et 12 livres le septier
Seigle 7 livres 10 sols et 7 livres le septier
Orge 7 livres et 6 livres 10 sols le septier
Avoine 14 livres 15 sols et 12 livres 10 sols le septier

 

Menues grains:

 

Lentilles 22 livres à 11 livres le septier
Pois verds 28 livres à 10 livres le septier
Feverolles 10 livres à 9 livres le septier
Navette 23 livres à 18 livres le septier
Chennevis 18 livres à 17 livres le septier
Fèves Suisses 25 livres à 22 livres le septier
Haricots 26 livres à 11 livres le septier, ronds 18 livres à 17 livres, blancs 15 livres, gris 9 livres 10 sols à 9 livres
Vesce 10 à 9 livres le septier
Millet 19 à 15 livres le septier
Sarazin 8 livres le septier
Le Sainfoin 9 livres 10 sols le septier

 

Du samedi 13 mars:

 

Bled 15 livres 10 sols et 14 livres 10 sols le septier. Quelques-uns ont vendu à 12 livres
Seigle 7 livres 5 sols à 6 livres le septier
Orge 7 livres à 6 livres 10 sols le septier
Avoine 15 livres à 12 livres 10 sols le septier

 

Menues grains:

 

Lentilles 22 livres à 12 livres le septier. A la Reine 15 livres le septier
Pois verds 28 livres à 9 livres le septier
Feverolles 10 livres à 9 livres le septier
Navette 23 livres le septier
Chennevis 18 livres 10 sols à 17 livres le septier
Fèves Suisses 24 livres à 21 livres le septier
Haricots 25 livres à 16 livres le septier, ronds 17 livres le septier, blancs 16 livres à 20 livres, gris 10 livres à 9 livres 10 sols
Vesce 11 livres à 9 livres le septier
Millet 16 à 15 livres le septier
Sarazin 8 livres 10 sols à 6 livres 10 sols  le septier
Le Sainfoin 10 livres le septier

 

Prix des grains vendus sur le port de la Grêve du 8 au 13 dudit

- Blé depuis 15 livres 10 sols jusqu'à 15 livres le septier
- Orge 7 livres à 6 livres le septier
- Vesce depuis 12 livres à 11 livres le septier
- Avoine 13 livres le septier
- Avoine en banne 12 livres à 11 livres 10 sols le septier
- La paille de froment s'est vendue à la Porte Saint Martin 11 livres 10 sols le cent.
- Les foins à la porte Saint Michel 34 et 30 livres le cent.
- Les foins sur les ports, même prix que la semaine dernière.
- Les beurres d'Isigni se sont vendus à la Halle Mercredi 17 du courant 16 à 14 sols la livre.
- Les beurres de Gournai, du jeudi 18 mars, 18 sols la livre.
- Les oeufs de Longjumeau dudit jour 34 livres le millier.
- Les oeufs de Gournai 34 livres le millier.
- Les oeufs Picards et d'Arras, 33 livres le millier.
- Les beurres en livre de Gatinois, 11 et 9 sols la livre.

Vins de Malaga à vendre en cercles et en bouteilles, de 1753 et 1754, provenant de la prise du navire "l'aimable Susanne", allant de Malaga à Londres à 750 livres la pipe (la pipe contient environ 520 pintes de Paris) et à 35 sols la bouteille en bouteille de Séve. On s'adressera à M. Manceau, négociant, rue de la Verrerie.

M. Duhaut marchand fayancier, rue Comtesse d'Artois, au Chariot d'argent, tient magazin assorti de verrerie et de cristaux gravés, taillés et dorés, tant de France que d'Allemagne. On trouve dans le même magazin, des verres en table, blancs, épais et minces pour équipages, vitrages et estampes; du verre à vitre d'Alsace de toutegrandeur, ainsi qu'un assortiment de Fayance d'Allemagne et de France.

Le nommé Vorle Rouard; demeurant à Bar-sur-Aube, actuellement à Paris, a découvert un terrein qu'il assure être très-propre à la culture de la Garence, et qui en produit naturellement. Ce terrein d'environ six lieues d'étendue, est situé sur les rives de Seine et d'Aube, entre les villages de Mery-sur-Seine, Saint-Oulphe, Cléle, Longueville, Charny, etc.; ledit Rouard, offre de fournir des oeilletons ou marcottes de cette plante: on en trouvera chez M. Royer, marchand épicier, faubourg Saint Martin, au Jardin des Plantes, où l'on donnera la façon de la cultiver. On vend à la même adresse des racines de Gentianne.

Le sieur Hochet prend le fonds de M. Paquet, marchand épicier, faubourg Saint Honoré près la place de Louis XV.

Prix d'un train de voiture sortant de chez le charron et le maréchal.

 

Le train en blanc avec ses 4 roues 190 à 200 livres
sculpture ordinaire 50 livres
80 livres de fer applati Berri, pour mettre sur les brancards à 20 livres le ÷ 16 livres
200 livres de fer applati Berri pour mettre sur les roues, à 20 livres le ÷ 40 livres
Il faut pour garnir les roues 200 clous à bande , au compte 6 livres
Façon du maréchal grossier pour ferrer le train et les roues 180 livres
Total 492 livres

 

Etiage de la rivière. Du jeudi 18 mars, la rivière est à 8 pieds 9 pouces au-dessus des plus basses eaux, suivant la mesure prise au pont de la Tournelle. Elle étoit la veille à 8 pieds.

 

Source: Archives Départementales de l'Hérault, C 2949: "Le Négociant, feuille du commerce", numéro II du lundi 22 mars 1762. De l'imprimerie de Knapen, Pont Saint Michel, 1762.

Livre des sources médiévales: [xyxy]: text sources from the now defunct Arisitum website. Contact Paul Halsall, halsall@murray.fordham.edu if any text is here improperly.

These sources are now part of the Internet Medieval Sourcebook.